Time of Legends : Joan of Arc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Time of Legends : Joan of Arc

Message par Lex-Talionis le Sam 11 Nov 2017 - 0:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le jeu prend place durant la guerre de 100 ans qui opposa basiquement les royaumes de France et d'Angleterre (sans compter leurs alliés et les compagnies de mercenaires). On y incarnera certaines des grandes figures de l'époque (Jeanne d'Arc, Du Guesclin, le Prince Noir...). L'une des originalités de ce jeu est que l'on peut y jouer soit en mode purement historique, soit y ajouter des éléments fantastiques pour qu'il soit alors possible de croiser des créatures issues du folklore médiéval (loups-garous, dragons, revenants, licornes...) ou des légendes bibliques (anges et démons). Les figurines sont à l'échelle 15mm ce qui permet 2 choses : recréer de grandes batailles sans avoir besoin d'un plateau de jeu surdimensionné mais aussi jouer sur les dimensions des diverses figurines avec des créatures paraissant par contraste immenses à côté d'un petit humain de 15mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le système de jeu est relativement simple, chaque joueur a en sa possession des cubes d'activation de différentes couleurs (activations simples, réactivations, réactions durant le tour de l'ennemi...). Chaque cube permettant d'activer toutes les unités d'une zone. Quand un joueur a terminé ses activations, c'est à l'adversaire de jouer. Il existe aussi des cartes tactiques pour déclencher des évènements ou des capacités spéciales. Un système d'XP permet d'améliorer certains héros ou créatures en cours de partie. Les combats sont résolus avec des dés, sachant que les unités ont toutes des spécificités ou des capacités particulières.

Il y a 2 modes de jeu (si la plupart des parties se jouent en compétition, quelques scénarios sont purement coopératifs) :

-l'affrontement libre où chaque camp sélectionne ses troupes en dépensant des points d'armée pour affronter un autre joueur en mode bataille dans le style wargame (bataille basique, siège...).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

-le mode scénario (chaque camp ayant des unités bien définies avec des conditions de victoire précises et une trame narrative immersive). Le mode scénario permet de grandes variations dans le style de jeu tout en restant basé sur la mécanique originelle, cela peut aller de la bataille plutôt classique jusqu'à des parties atypiques plutôt orientées enquête et évoquant un peu le JDR.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et comme dit plus haut, quel que soit le mode de jeu, on aura des parties historiques ou fantastiques vous permettant de revivre l'histoire ou d'essayer de la réécrire en pactisant avec les forces du mal ou en priant le ciel d'intervenir en votre faveur...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Lex-Talionis

Messages : 1662
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 33
Localisation : Privas

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Time of Legends : Joan of Arc

Message par Lex-Talionis le Dim 12 Nov 2017 - 1:05

Un peu d'Histoire...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Origines :

Les origines du conflit sont multiples mais ce qui mit le feu aux poudres est la contestation du trône de France occupé par Philippe VI de Valois par le roi d'Angleterre Edouard III, fils d'Isabelle de France. En effet le roi de France était seulement neveu de Philippe le Bel (car chacun des 3 fils de ce puissant monarque qui s'étaient succédé au pouvoir après lui était mort sans héritier mâle) alors qu'Edouard III était son petit-fils (et donc un descendant plus direct), mais la règle successorale française interdisait la transmission du pouvoir royal par une femme, ce qui écartait l'Anglais...

En outre Edouard III était également Duc de Guyenne, ce qui en faisait un "simple" vassal du Roi de France pour ce territoire. En entrant en guerre contre le royaume de France (à l'époque bien plus peuplé et prospère que l'Angleterre), c'était peut-être plus pour rattacher définitivement la Guyenne à l'Angleterre plutôt que pour réellement prétendre à la couronne des 2 royaumes...

Grandes Phases :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*Les Français, avec le renfort des génois, ont le rapport de force maritime pour eux. Ainsi, la flotte française pille régulièrement les ports anglais. Les Français envoient leur flotte à L'Écluse, à l’embouchure du canal reliant Bruges à la Mer du Nord, pour imposer un blocus naval. Mais le 24 juin 1340, la flotte française subit une défaite totale qui inverse le rapport de force maritime. Cette défaite met fin au projet d’envoyer des troupes françaises soutenir les Écossais pour mener la guerre sur le sol Anglais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*Les Anglais sont à présent en capacité de débarquer en France et mènent des chevauchées à travers le royaume pour le piller,  mais alors que les anglais trop éloignés de leurs lignes rebroussent chemin vers la Guyenne, ils sont rattrapés et contraints à la bataille par  Philippe VI de Valois. Ce sera la bataille de Crecy en 1346 où la stratégie anglaise basée sur l'utilisation d'archers fera des ravages contre la cavalerie française traditionnelle qui fut fauchée par les pluies de projectiles. Puis Edouard III enlèvera Calais après 11 mois de siège. C'est à cette époque que la Peste fait son apparition, ravageant plus d'un tiers de la population européenne en quelques années, les vivants n'étant bien souvent plus assez nombreux pour enterrer les morts... Ce fléau est vu par beaucoup comme un châtiment divin et de sinistres cohortes de flagellants sillonnent les villes, faisant croître encore l'hystérie collective.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*En 1356, le nouveau roi de France, Jean II le Bon est vaincu et fait prisonnier par le Prince Noir (fils du Roi Anglais) à la Bataille de Poitiers, le camp Français est une fois encore battu à cause de l'usage de tactiques chevaleresques désuètes face aux Anglais plus pragmatiques. Les Anglais transforment une défaite annoncée en victoire fracassante et exigent une rançon colossale tout en étendant leurs possessions en Guyenne au traité de Bretigny de 1360. La capture du roi rend impossible la transmission du pouvoir royal à son fils le Dauphin (futur Charles V) puisqu'il vit toujours. La levée d'impôts pour payer cette rançon amène des révoltes successives des bourgeois de Paris puis des paysans dans les campagnes (Jacqueries), à cela s'ajoutent les pillages des Grandes Compagnies (soldats et mercenaires démobilisés ravageant les campagnes).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*1364 Charles V le Sage accède au trône à la mort de son père en captivité. Il va déclarer la guerre aux Anglais et arrêter de payer la rançon, se servant à présent de l'argent pour enfin constituer une armée professionnelle mobilisée à l'année (alors qu'avant le roi devait convoquer l'Ost à chaque bataille, formé des troupes de tous ses vassaux, un processus lent). Plutôt que de mener des batailles coûteuses, il va tenir garnison en laissant les chevauchées anglaises s'épuiser à piller sans résultat des campagnes déjà exsangues, puis mener après leur départ des sièges afin de reprendre peu à peu toutes les terres gagnées par l'envahisseur et le bouter hors de France, ceci avec l'aide de son célèbre connétable, Du Guesclin (qui mourra en 1380 comme Charles V), il débarrassera aussi le Royaumes d'une partie des Grandes Compagnies qui le saccagent en leur promettant de s'enrichir avec la guerre en Espagne en appuyant Henri de Trastamare dans la course à la couronne de Castille contre Pierre le Cruel.

*Une période de trêve débute alors quand le jeune Charles VI le Fou monte sur le trône, elle durera jusqu'en 1415, car le roi pris d'accès de folie depuis quelques années laisse son royaume s'affaiblir puisqu'il ne règne plus vraiment, une guerre civile éclate alors pour la gouvernance du royaume entre Bourguignons (partisans de Jean Sans Peur) et Armagnacs (partisans du Duc d'Orléans, frère du roi, ayant été assassiné par les Bourguignons).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*C'est donc en 1415 qu'Henry V d'Angleterre reprend l'offensive dans ce contexte qui lui est favorable et obtient la victoire à la bataille d'Azincourt où la fine fleur de la chevalerie française est balayée et où il fait exécuter tous ses prisonniers en violation de toutes les règles de la chevalerie alors en vigueur. Le traité de Troyes de 1420 contraindra Charles VI le Fou à déshériter ses enfants, pour transmettre après sa mort la couronne française à la lignée anglaise d'Henri V.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*Charles VII n'accepte pas d'être ainsi déshérité par l'envahisseur et à la mort de son père en 1422 il se déclare tout de même roi de France (il y aura donc 2 rois de France !). Il a du mal à rassembler autour de lui car on l'assimile à un Armagnac. C'est l'intervention de Jeanne d'Arc qui lui amènera la légitimité dont il avait besoin. Elle prendra pour lui Orléans en 1429 et triomphera à Patay en étrillant les archers Anglais qui avaient tant fait de mal aux armées françaises par le passé. Il pourra enfin se faire sacrer à Reims la même année. Jeanne d'Arc ayant rempli son rôle, il lui enlèvera progressivement son soutien car il n'a plus les moyens de reprendre la guerre et d'entretenir une armée. En 1430, alors qu'elle tentait une sortie, Jeanne d'Arc est faite prisonnière par Jean II de Luxembourg qui assiégeait Compiègne pour le compte des Bourguignons. Il la vendra aux Anglais qui la brûleront à Rouen l'année suivante sans intervention de Charles VII. Pour les Anglais il fallait soit qu'elle meure comme une sorcière (car cela expliquait les défaites anglaises récentes), soit qu'elle avoue avoir été guidée par le Diable (car sinon cela voulait dire que les Anglais s'opposaient à Dieu), et quoi qu'il en soit cela discréditerait Charles VII.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*Charles VII mettra fin au conflit fratricide entre Armagnacs et Bourguignons qui bloquait tout espoir de reconquête lors de la paix d'Arras en 1435. Il réorganisera peu à peu son pouvoir et son armée et matera les seigneurs rebelles ne voulant pas céder au roi leurs vieux privilèges. Il pouvait désormais reconquérir les terres passées sous domination Anglaise, d'abord la Normandie (1450) puis la Guyenne (1453). C'était la fin de la guerre de 100 ans. Seule la ville de Calais resterait Anglaise.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Lex-Talionis

Messages : 1662
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 33
Localisation : Privas

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum